Camp dans les Ecrins (Hautes-Alpes) – Eté 2011

La météo capricieuse des 15 premiers jours n’a pas permis d’atteindre les sommets de haute montagne prévus. Le séjour s’est cependant partagé entre école de glacier, belles randonnées, visite de Briançon, grandes voies d’escalade à Ailefroide, via ferrata et raft.

Mardi et mercredi, une ténue fenêtre météo annoncée nous a laissé entrevoir la possibilité de toucher le sommet des Ecrins.

La montée au refuge des Ecrins sur le Glacier Blanc – Paysage de fin du monde !

Au refuge, une éclaircie de courte durée après la tempête.

Finalement, le lendemain, après attente et réflexion, il est décidé de redescendre. La Barre des Ecrins et même le Dôme resteront inviolés ce jour-là : accumulations de 40 cm de neige, vent violent et températures ressenties très basses.

Un rayon de soleil sur la Barre des Ecrins : comme un dernier pied de nez avant la descente.

Dans la descente, en contre-haut du Glacier Blanc et face au Pelvoux.

Dimanche, belle randonnée autour du village perché de Dormilhouse et tour des lacs Palluel, Faravel et Fangeas.

O.C.