Ecrins – Traversée du Pelvoux - Eté 2011

Participants : Sylvain et Olivier.

Après la Barre des Ecrins, la météo clémente en ce début du mois d’août nous pousse à enchaîner sur une autre course d’envergure et d’altitude : le Pelvoux, traversée et descente par le glacier des Violettes – parcours mixte en rocher, neige et sur glacier crevassé ; long, engagé et complexe mais d’une beauté exceptionnelle !

Le premier jour est consacré à l’approche : départ du camping d’Ailefroide jusqu’au refuge du Pelvoux (alt. 2 700 m) ; et à la reconnaissance de l’itinéraire pour le jour suivant car une grande partie se fera de nuit.

 

Arrivée au refuge du Pelvoux.

Bosse de Sialouze, fin de la reconnaissance.

La seconde journée débute de nuit vers 4h du matin par une escalade facile, une montée un peu raide, la traversée du torrent descendant du glacier, une escalade un peu plus délicate puis l’ascension du couloir Coolidge en neige (300 m/35°).

Aurore au pied du couloir Coolidge.

Le jour se lève pendant la montée du couloir Coolidge.

Sortie du couloir Coolidge.

Il reste un dernier effort pour atteindre le sommet du Pelvoux : la pointe Puiseux (alt. 3946 m).

Panorama du sommet sur le haut du glacier des Violettes et la Pointe Durand.

De la pointe Durand (alt. 3932 m).

La longue descente commence dans un cheminement tortueux…

La partie supérieure du glacier des Violettes.

La traversée exposée du glacier des Violettes.

Quelques rappels et glissades contrôlées sur le névé Pélissier plus loin, une bonne pause s’impose. Après, ce sera la descente de la vire d’Ailefroide où il faudra rester vigilant avant de rejoindre le camping – Et la boucle est bouclée !

O.C.