Arête de Larangus (Cirque de Lescun/Vallée d’Aspe) – D+(V)/400 m -10/09/2011

Participants : Jean-Marc, Sylvain et Olivier.

Longue course d’alpinisme classique du Cirque de Lescun ; l’itinéraire suit l’éperon sud bien marqué qui mène à la pointe de Larangus sur l’imposant Billare. Le rocher est en bon calcaire sur l’éperon mais délicat sur quelques mètres dans la partie la plus redressée et sur la fin de l’escalade.

Arrivés la veille, nous avons bivouaqué sur l’agréable plateau de Sanchèse. Réveil matinal pour faire la longue approche à la fraîcheur de l’aube.

Aurore.

Sylvain sous l’itinéraire d’approche final : les aiguilles rouges et l’arête de Larangus qui se détache.

Sous le regard bienveillant du Jean-Pierre.

Au sortir du bois de Larangus.

Dernière partie délicate de l’approche.

 

 

Préparatif au pied de l’arête de Larangus.

Après un bon encas, c’est parti pour une longue escalade…

Jean-Marc dans les premières longueurs.

Jolie longueur dans une belle dalle sculptée.

Dans la cheminée athlétique (V), le sac ne facilite pas l’escalade !

Au suivant…

Devant la partie la plus délicate en mauvais rocher.

Un court rappel mène au pied de ce monolithe vertical.

Grosse frayeur lorsque à 40 m du sol, la banquette sur laquelle je me tiens s’effondre et s’explose en mille morceaux frôlant les suivants de cordée et emportant un des rares points d’assurage de cette longueur. Après un bon moment de re-concentration, je finis péniblement la longueur pour rejoindre l’arête moins raide et la pointe de Larangus. Un nouveau petit rappel pour gagner une brèche et c’est l’ascension vers le Billare, facile mais en rocher très délité au début, puis sur une crête herbeuse.

Le temps a passé et le jour s’achève.

Devant Auñamendi.

Bon, on a pris notre temps et il commence à faire bien noir ; il reste encore un bout d’arête effilée pour atteindre le sommet du Billare et l’interminable descente dans le pierrier mais quelles images !

O.C.