Couloir Ledormeur (tentative) - Vignemale - Hautes Pyrénées – PD+/45° max. – Les 21 et 22/04/15

Participants : Maritxu, Anthony et Olivier

Le premier jour, approche jusqu’au refuge des Oulettes de Gaube sous un soleil parfois voilé et la douceur.

Casse-croûte au-dessus du lac de Gaube.

Il a visiblement bien plus neigé la veille en altitude que prévu. Cela ne facilitera par la course le lendemain…

L’objectif du lendemain.

Derniers rayons de soleil sur Pique Longue.

Le vent a soufflé toute la nuit ce qui n’est pas de bonne augure pour les plaques à vent. Départ matinal dans une douceur relative. Neige facile pour progresser en skirando mais beaucoup moins à pieds…

Beau lever du jour mais plutôt inquiétant…

On surveille les nuages ?

Traversée optionnelle.

Après une longue approche avec pente assez raide et arête facile, nous voilà au Clot de la Hount et face au couloir Ledormeur.

Le couloir convoité et les dernières éclaircies…

Le couloir est bien chargé. On brasse un peu dans le cône de déjection puis la progression est plus facile avec de bonnes marches dans une neige soufflée plaquée de 50 cm d’épaisseur. Cela ne dure pas longtemps. Les bourrasques de vent remontent la neige dans le couloir qui retombe en sping drifts recouvrant presque instantanément les traces.

Anthony à la trace entre deux sping drifts.

La tempête approche vers midi. L’eau a déjà gelé dans nos bouteilles. Mais surtout le couloir se redressant et se rétrécissant laisse craindre un risque de faire partir des plaques à vent. Partis pour une course de printemps, nous voilà en conditions hivernales. La décision de faire demi-tour est rapide.

Désescalade/rappels dans le couloir. Le début de la descente se fait dans les nuages, les averses de neige et les rafales de vent. La neige est par ailleurs très difficile à skier.

La deuxième partie de la descente est plus facile et agréable avec quelques éclaircies ; mais les sommets resteront bouchés. Nous reviendrons…

O.C.